Allergies et maladies

Les allergies

De nos jours, les allergies se sont placées au 4ème rang des maladies dans les pays occidentaux.

On sait parfaitement que les allergies sont essentiellement transmises par des facteurs génétiques, or leur accroissement important sur ces dernières années permet aux scientifiques d'affirmer que l'environnement direct est également impliqué dans l'augmentation de celles-ci. Outre ces évolutions au sein de nos habitats, notre mode de vie a également évolué. Nous sommes devenus plus sédentaires et sommes plus souvent à l'intérieur qu'à l'extérieur. Ce phénomène est très remarqué chez les enfants qui sont plus souvent derrière leur télévision ou autre console de jeux plutôt qu'à jouer dehors.

Les acariens sont responsables de la moitié des allergies existantes, après les poussières et le pollen.  En France, 30% de la population présente des allergies respiratoires, 35 millions souffrent d'asthme dont les acariens sont à l'origine pour 70% des cas.

Du fait de la modernisation des habitats, en termes de confort et d'isolation, nos pièces sont plus chauffées qu'autrefois, tout en étant moins aérées. Elles présentent un climat adéquat pour le développement des acariens. Il en va de même pour les nouveaux textiles utilisés en confection. Ceux-ci augmentent la transpiration, et aident à la multiplication des acariens.

Ce n'est pas tant les acariens mêmes que leurs déjections et les restes d'acariens morts qui provoquent les réactions. On constate leur implication dans les maladies respiratoires, les affections cutanées et oculaires. On observe un accroissement des réactions allergiques à l'automne et durant l'hiver. La raison en est simple, à cette période les habitations sont moins aérées et plus chauffées augmentant les conditions favorables au développement des acariens. Malgré les désagréments qu'ils présentent, réjouissons-nous, ils ne transmettent pas de maladies contagieuses.

Comment savoir si vous êtes allergique aux acariens ?

Voici quelques pistes : nez qui coule, yeux qui démangent, deviennent rouges, difficultés de respiration, toux, sifflements. Parfois on peut constater un eczéma.

Ceci ne sont que les symptômes les plus bénins et courants. Il existe nombre d'autres affections transmises par les acariens, dont voici les plus courantes :

 

Asthme allergique 

Cette maladie est provoquée par l'inhalation des acariens. C'est la forme d'asthme la plus sévère en raison de la force de la réaction qui parfois peut être mortelle. Si l'exposition à l'agent allergène est permanente et/ou sur du long terme, cela peut évoluer en asthme chronique. Les acariens sont responsables de l'asthme dans 95% des cas sur le public infantile et chez 70 à 80% des adultes.

La crise d'asthme allergique survient de manière fulgurante empêchant la personne d'expirer normalement et provoque la suffocation et le manque d'oxygène dans le sang. Cela se ressent comme si l'air semblait coincé dans la poitrine, on peut entendre un sifflement et une toux qui accompagnent  la gêne respiratoire. La crise d'asthme est une urgence médicale à ne pas négliger ou à minimiser, la seule chose à faire est de se rendre dans un service médical rapidement.

 

Dermatite atopique 

La dermatite atopique est une forme d'eczéma ayant pour origine le contact avec des allergènes, dont les acariens. Cette affection se multiplie ces dernières décennies, touchant il y a 30 ans 5% des nourrissons et à ce jour 20%. Les adultes ne sont pas épargnés, mais c'est surtout à l'âge infantile qu'elle se développe.

 

 C’est une maladie chronique, qui laisse des périodes calmes et des périodes de poussées.

 

La dermatite atopique n'est que la première forme d'une allergie plus globale et peut muter par la suite par de l'asthme. Chez l'enfant, elle provoque des problèmes gastro-intestinaux chez le nourrisson âgé jusqu'à  6 mois, ensuite l'eczéma apparait sur la peau.Il se présente sous forme de plaques rouges,  asséchées, irritantes. L'asthme peut prendre le relais à partir de 3 ans et se poursuivre jusque dans l'adolescence vers 15 ans où la rhinite allergique le remplace.

Chez l'adulte, les démangeaisons sont le symptôme principal. Les lésions se situent sur le visage, la nuque,le tronc et les plis comme le coude, le genou. Les lésions sont extrêmement urticantes.

Il y a aussi une composante psychologique qui intervient, entre insomnie, nervosité, irritabilité, déprime, certaines émotions  comme le stress ou les conflits peuvent générer des poussées.

Le traitement demande une implication importante de la part du patient et de son entourage. Ces soins sont lourds car ils sont contraignants et sur le long terme. Les allergies atopiques se transmettent de génération en génération. Un parent atopique a 50% de probabilité de le donner à son enfant, en cas de deux parents atopiques, la probabilité augmente à 80%.

 

Allergies croisées 

Encore une fois, ces allergies augmentent ces dernières années, toujours pour des raisons de confort et d'hygiène. Plus d'acariens signifient plus de présence d'allergène.  Cette allergie est dite « croisée » car elle présente un allergène commun à plusieurs animaux. En l'occurrence, il s'agit de la tropomyosine qui est une protéine. Aussi une personne présentant une allergie aux acariens peut avoir d'autres allergies en dégustant crevette, crabe, homard, calamar, huitre ou escargot ou en étant en contact avec des blattes.

Les symptômes sont le gonflement des lèvres, démangeaison des lèvres, de la bouche et parfois du pharynx. Il peut arriver que cela soit un peu plus prononcé et déclencher une conjonctivite, rhinite ou une crise d'asthme. Il peut aussi survenir une réaction urticante, ou œdème de Quincke, voire un choc anaphylactique.

La conduite a adopter est simple, il faut tout simplement éviter de manger ces aliments. Mais comme il est très compliqué de ne pas être en présence d'acariens, un traitement de fond sera incontournable.

 

les maladies

Il serait compliqué de répertorier les maladies dont les acariens sont à l’origine tant il en existe.  Voici donc les plus connues et celles que nous sommes amenés à pouvoir rencontrer.

 

La gale 

La gale est aussi ancienne que l'est l'Humanité. Cette maladie est une affection relativement fréquente, on compte pas moins de 300 millions de personnes atteintes dans le monde. L'acarien générant cette maladie agit de manière parasitaire. Il s'introduit dans les plis de la peau chauds et humides.Donc de préférence dans les plis des genoux, des coudes, du poignet, entre les doigts,les aisselles, l'aine, les fesses. Certains sujets, jeunes enfants ou personnes âgées peuvent développer la gale  sur le cuir chevelu ou sur la paume des mains et plante des pieds.

La gale est une maladie très contagieuse. Si vous êtes en contact avec une personne atteinte, il y a de fortes probabilités pour que vous la développiez également. Les acariens responsables de la gale ne vivent que sur le corps humain, les animaux ne sont pas atteints. Cela implique aussi qu'il est rare de l'attraper par le prêt d'habit ou de serviettes de toilettes.  La maladie se développe suite à la ponte de 3 à 4 œufs sous la surface de la peau. Deux semaines plus tard, les larves rampent et se transforment en adultes.Ces individus s'accouplent et les femelles creusent des galeries sur la peau, provocant des démangeaisons. Ces galeries sont utilisées pour la ponte des oeufs. 

La gale norvégienne est une forme très agressive de la maladie. Elle forme des croutes et est plus souvent présente chez des personnes dont le système immunitaire est déficient.  Les personnes atteintes du sida notamment ou résidant dans les hôpitaux ou établissements de soins.

La gale génère des  démangeaisons puissantes qui ont tendance à augmenter durant la nuit ou après un bain. Pourquoi ça gratte ? Parce que votre corps réagit aux excréments des acariens….Se gratter ne soulage pas, cela provoque des saignements, des plaies qui offrent une porte ouverte aux bactéries de passage. La gale se déclare entre 2 et 6 semaines après le contact avec une personne infestée. Vous apercevrez alors une éruption cutanée sur votre corps, parfois même sur des parties saines.

Concernant la gale norvégienne, cette forme provoque des croutes sous forme de plaques. Vous les verrez sur la paume des mains, plante des pieds, fesses, oreilles, pourtour des ongles. Le nombre d'acarien est excessivement élevé dans ce cas, cela dit, les démangeaisons ne sont pas plus fortes pour autant.

Lorsqu’une personne est infestée, il est indispensable que tout le foyer soit traité, les individus comme les habits et autres draps, serviettes, etc. Attention, malgré le traitement, les démangeaisons restent présentes encore quelques semaines….

 

Maladie de Lyme 

Cette affection touche en moyenne 6000 personnes par an en France. Les régions les plus touchées  sont l'Alsace, la Lorraine, et le Limousin. Mais elle est également très développée aux Etats-Unis où elle est la 7 ème maladie la plus déclarée. Elle est présente dans 65 pays et en 2009, elle a dépassé le VIH. La maladie est transmise par une bactérie dont les tiques sont vectrices.   Elle ne se développe pas systématiquement mais plus la tique est présente dans le temps sur le corps, plus il y a de possibilité qu'elle se déclare (au-delà de 24h). Dès constatation d'une piqure de tique et si vous résidez  dans une région à risque, il est fortement conseillé d'ôter la tique dans les 12 heures suivant la piqûre. Nous vous conseillons d'enlever la tique avec une petite pince spéciale dénomée le tire-tique.Supprimer la tique avec un tire-tique  empêche au maximum de laisser une partie de la bête.  Si la maladie de lyme n'est pas contagieuse, il faut cependant surveiller la morsure durant le mois qui la suit. Sa manifestation la plus évidente est un érythème  migrant qui ressemble à une forme ovale rouge assez vif de 3 à 5 centimètres qui blanchit en son centre. Cet érythème qui est ni douloureux, ni urticant, apparait dans les jours ou semaines suivant la morsure. Parfois on constate en prime des courbatures, ou des douleurs au niveau des genoux ou des hanches. Les symptômes sont assez variés selon le patient et l'avancée de la maladie. On trouve de la fièvre, maux de tête, fatigue, l’érythème migrant, dépression. La maladie de lyme peut affecter différents organes  et systèmes organiques et avoir des symptômes tellement variés qu’il est difficile de poser le diagnostic.

 

La Méningo-encéphalite à tiques 

Cette maladie affecte le système nerveux central. Après une période d'incubation d'une semaine en moyenne, la maladie entame sa première phase. Les symptômes sont semblables à ceux d'une grippe, avec fièvre et frissons durant 48 à 96 heures. La seconde phase démarre une dizaine de jours plus tard, les symptômes sont différents, ils démontrent des troubles de la concentration, des maux de têtes, de la paralysie. Dans 50% des cas, il s'agit d'une méningite et nécessite généralement une hospitalisation. Il n’est pas rare qu'une victime garde des séquelles de cette atteinte et peut dans une mince proportion (1%) entrainer le décès.

 

Paralysie à tiques 

Comme son nom l'indique il s'agit d'une paralysie qui atteint en majorité les animaux. Elle survient quelques jours après la morsure, causée par une neurotoxine de la tique. La paralysie est dite « ascendante », car elle commence par figer les membres inférieurs pour remonter sur tout le corps et empêcher la respiration. Un chien peut être tué en deux heures…Cela dit, si la tique est retirée, les symptômes peuvent disparaitre en quelques jours.

Il apparait donc important de vérifier que nos animaux n'ont pas de tiques sur eux, et le cas échéant, il faut supprimer celles-ci dès qu’on les voit.

NB : il est répertorié chaque année quelques cas de paralysie à tiques sur des hommes mais ce sont surtout les animaux de bétails et sauvages qui sont concernés.

 

 

Shampooing moquette - tapis Anti-acariens biologique, MICROSTOP 1L
Shampooing moquette - tapis Anti-acariens biologique, MICROSTOP 1L
Découvrir nos autres sites sur les nuisibles...
Depuis 2007, les meilleurs produits dans notre boutique ...
...et les annuaires des professionnels de la lutte contre les nuisibles...